films

échantillons

Teaser. Douze robes importables. Archidoc. 2009

Douze robes importables
Archidoc - La Fémis - 2009

M’interrogeant sur l’influence de l’Industrie sur les Arts, je me suis intéressée aux différentes manifestations symptomatiques du XXe.s. Le travail de Paco Rabanne m’est apparu comme une évidence significative d’une nouvelle approche conceptuelle de l’art « mineur ».(...)« Douze robes importables» un chiffre à la symbolique forte, une phrase un brin provocante. C’est ainsi que Paco Rabanne présenta sa première collection à la presse. 1er février 1966, dans une des salles de l’hôtel Georges V de Paris, des mannequins bardées de métal et de rodhoïd défilent en dansant pieds- nus au son du « Marteau sans Maître » de Pierre Boulez. Un explosif scandale dont le succès lui vaut l’exclusion de la chambre syndicale de la Haute couture pendant cinq ans. Encensé et hué à la fois, Paco Rabanne suscite nombre d’interrogations dans l’univers sécurisant du milieu des années 60.La collection- manifeste du 1er février annonçait un vent de changements(...)

Presse- Radio Praha (République tchèque)

Euskal Munduak
Eduardo Chillida, le poète du fer
Jorge Oteiza, ombre et soleil
 
Institut culurel basque
Musée Koldo Mitxelena
France-Espagne 2008
 

 

L'exposition itinérante "batekmila" a reçu le label de l'UNESCO dans le cadre de l'Année internationale des langues. 2008

Le départ du sculpteur Eduardo Chillida en 2002 fut salué par la presse internationale comme la perte de l'un des plus grands artistes du XXe siècle. Faire connaissance avec Chillida, c'est aussi rappeler la richesse du Modernisme de la première moitié du XXe siècle, période pendant laquelle il y eut fusion entre les arts (...).

 

Jorge Oteiza est considére à ce jour comme une figure incontournable de la culture basque, l'une des plus marquantes du XXe siècle. Déclaré agitateur culturel par ses pairs à raison, il reste cependant celui qui permit l'impensable en libérant l'art contemporain basque. Sa très forte personnalité et son goût pour l'affrontement en ont fait une légende (...).

 

www.batekmila.net (rencontres culturelles)

Presse EKE.ICB Soirée au Carré Bonnat

Films projetés dans plusieurs salles (France/Espagne)

Prix Eusko Ikaskuntza

Exposition photographique

Anne Kuhn

Paris - Biarritz

 

«Lumière des passés» 2014 - 2015

 


 

Projection lors de l'exposition "Lumière des passés"

 

Au bord de l’eau, près d’une maison de famille depuis quatre générations maintenant désertée, s’avance un personnage mystérieux, un corps éthérique.

Images d'archives © anne kuhn 2014

Documentaire de création

Idem Produccion Bilbao

 


 

Les grandes métropoles européennes auraient pu chavirer avec la mort de leurs vieilles industries. Une ambitieuse politique culturelle leurs a sauvé la vie. 

Dans l'Europe contemporaine, les territoires de tradition industrielle façonnés durant les deux derniers siècles sont la source aujourd’hui de valeurs culturelles.
Face au traumatisme du changement, les points de repère encore très présents de la période de la grande industrie, qu'elle soit minière, sidérurgique ou portuaire, interrogent et suscitent davantage d'innovation que de nostalgie. Les friches industrielles des métropoles européennes sont valorisées par de nouveaux usages. La métamorphose de Bilbao est si spectaculaire qu’elle devient exemplaire pour toute une Europe en reconstruction.

Selon les lieux, la reconnaissance se fait à partir d'un regard sur le territoire hérité ou depuis l'objet architectural devenu exceptionnel par sa nouvelle fonction.

.

L'affaire Finaly

Enquête préalable conduite avec Colette Larraburu, journaliste.

2003

 


 

L’affaire Finaly, une histoire qui reste tristement célèbre.

A la faveur de recherches journalistiques, nous avons eu connaissance du cahier « secret » du Père Mauro Elizondo confié au Frère Marc, moine appartenant à l’abbaye de Belloc (en Aquitaine), peu avant son décès. La lecture de ce document a ressuscité en nous un devoir de mémoire. 

25 juillet 1953, Robert et Gérald Finaly, deux enfants juifs de 10 et 11 ans et demi, s’envolent de Paris pour Israël avec leur tante. Fin d’une bien triste affaire qui aura duré huit ans. Avec un enlisement les quatre derniers mois où les deux frères franchissent clandestinement la frontière espagnole. Un rapt organisé par des prêtres basques français qui les remettent entre les mains de leurs confrères basques espagnols. Le piège se retourne contre eux. Ils comprennent bien tard il est vrai, et après des séjours en prison, qu’il faut restituer les enfants à leur famille d’origine. Trop tard. L’affaire a pris une mauvaise tournure. A la bataille que se livrent l’église et la communauté juive s’ajoutent les franquistes qui utilisent les enfants pour servir leurs intérêts. Un père bénédictin de Lazcano (Guipuzcoa), Maur Elizondo, dénouera tous les fils de cet ultime épisode. Fin diplomate, il se jouera de tous les protagonistes de l’affaire – église, Vatican, gouvernement français, franquistes espagnols avec Franco omniprésent – . Son carnet secret constitue la trame de l’histoire. 

.

 Contact - evecazemajor@gmail.com -  00 33 (0)6 86 83 08 36